Zoom sur le Costa Pacifica

Le 1er juin dernier, nous avons eu l’honneur d’être conviés à la visite de l’un des navires de la flotte de Costa Croisières, le Costa Pacifica, amarré ce jour-là, dans la très belle ville fluviale qu’est Hambourg. Sous des auspices radieux – le soleil était au rendez-vous ce jour là – nous avions tous hâte de découvrir ce navire réputé pour sa décoration intérieure inspirée de l’univers de la musique.


Arrivée sur le Costa Pacifica

10:00 pétantes – Nous arrivons haletants au terminal Croisière. Comme tous les terminaux de croisières, celui de Hambourg se trouve lui aussi à l’extérieur de la ville.

Petite astuce pour les croisiéristes : Pour se rendre à ce terminal, deux options s’offrent à vous, en plus des habituels taxis ou transports en commun. Vous pouvez emprunter l’Elbtunnel, promenade culturelle très agréable, ou emprunter un ferry et faire une petite traversée sur le fleuve avant votre croisière. Vous aurez l’occasion d’avoir une vue imprenable sur l’Elbphilarmonie (la fierté d’Hambourg) et sur HafenCity (son quartier des affaires).

Vous visitez un bateau ? Vous embarquez pour votre croisière ? Préparez vos papiers d’identités (les mêmes figurant sur vos documents de voyage) et comme à l’aéroport, il vous faudra passer par un contrôle de sécurité. Bagage à main, vestes, manteaux, écharpes, chaussures dans un rack, ordinateurs, tablettes et téléphone portable hors de vos bagages à main, vous assureront un passage fluide lors de ces formalités. Vos valises ont été enregistrées au préalable.

Nous sommes vraiment très impressionnés, le débarquement des 2000 passagers est en cours. Cela ne semble pas très agréable, il y a foule, mais les passagers ont tout de même l’air vraiment détendu et sont très bronzés. Nous les envions.

Nous arrivons dans le lobby. Les membres d’équipage sont sur le qui-vive, l’embarquement de ce soir est en pleine préparation. Première claque. Nous sommes plutôt impressionnés. Le lobby est tout rouge, et l’ambiance y est assez particulière. Il nous rappelle un vieux cabaret. A la réception, les différents packages boissons sont mis en avant. Les boissons sont toujours une source de dépense à bord, puisqu’elles peuvent ne pas être incluses dans le prix de la croisière. Si on opte pour un package boissons Tout Inclus, il ne faut pas oublier que tous les passagers de la cabine doivent également s’y soumettre.

Visite des différents types de cabines du Costa Pacifica

Nous visitons une à une chaque cabine proposée par Costa Croisière. Certaines de ces cabines peuvent paraître un peu exiguës. Il faut garder en tête, que la cabine est un endroit où l’on se repose, les croisiéristes ont fort à faire sur le bateau, et sont également là pour profiter de leurs escales. Même si petites, ces cabines restent très fonctionnelles et offrent un confort certain. Nos cœurs s’emballent pour les cabines pourvues d’un balcon. Elles sont spacieuses, et l’idée de pouvoir y bouquiner pendant les journées en mer nous séduisent à l’unanimité.

Les cabines et les suites Samsara… La cerise sur le bateau ! Celles-ci disposent de baignoires (un luxe en croisière !) et d’un accès direct à la zone thermale. Celle-ci est pour le moins agréable avec un jacuzzi à ciel ouvert. Près de la salle de sport, il semble être la récompense parfaite après une longue séance de tapis de course face à la mer.

Dans cette zone dédiée au bien-être, on retrouve un coiffeur, dont les prix sont vraiment similaires à ceux qui se pratiquent à terre. Il y également une manucure et… la possibilité de se faire blanchir les dents (oui, oui !)

Les espaces communs du Costa Pacifica

A l’assaut des divertissements du Pacifica ! Nous sommes impressionnés par le nombre de bars à bord. Tous ont des ambiances et des identités visuelles et musicales qui leurs sont propres. Il y a à manger partout, nous comprenons mieux ce cliché disant que le retour de croisière = 10 kgs de plus sur la balance.

Nous nous amusons de l’ambiance légèrement kitsch régnant dans la boîte de nuit du bateau. Celle-ci vous donnera l’occasion de revenir dans les années 80-90, avec son plancher pourvu de pavés lumineux multicolores.

Nous attendons avec une impatience non maitrisée, de pouvoir visiter les ponts supérieurs. Nous voulions avoir une vue d’ensemble sur ce géant des mers. Et nous n’avons pas été déçus. Monter sur un bateau de croisière reste une expérience des plus impressionnante, le bateau est gigantesque, les transats s’étalent à perte de vue. Hissés sur le pont principal, nous bénéficions d’une vue dégagée sur la ville de Hambourg. Rêveurs, nous nous plaisons à imaginer les ressentis des passagers lors de la découverte de nouveaux horizons. Nous ne voulons plus repartir. Tous les passagers ne sont pas descendus, et nous observons envieux, le petit garçon qui s’ébat joyeusement dans la piscine.

L’espace piscine est fort agréable et dispose même d’une verrière amovible en cas de mauvais temps et d’un écran géant.

Les restaurants à bord du Pacifica

Le buffet est immense, nous y apprenons que le plat préféré du personnel sont les pizzas cuites au feu de bois. Il y a tellement de choix que la tête nous en tourne. Même avec la meilleure volonté du monde, il nous est impossible de ne pas penser au repas que nous allons déguster au Club Blue Moon.

Comme mentionné précédemment, la nourriture est omniprésente à bord, et il y en pour tous les goûts : burgers, pizzas, pâtes, spécialités du monde entier, bar à chocolat, bar à café, il est difficile de résister à la tentation. Notre guide très charmant nous précise que 3 restaurants sur 5 sont accessibles sans frais supplémentaires. Parmi ses trois restaurants sans supplément, il y a le buffet, mais également un restaurant à la carte, dont le dîner se déroule en deux services. Le Blue Moon et le Restaurant Samsara sont en supplément et il est nécessaire de réserver.

Nous sommes maintenant conviés pour le déjeuner au Blue Moon, et celui-ci fût au-delà de nos espérances. Tous les mets servis sont très fins et le personnel est aux petits soins. Rien ne manque, au moment où l’on pose son couvert après avoir fini un plat, celui-ci est débarrassé, nous sommes une table de 8 personnes et les plats de cette joyeuse tablée, sont servis quasi en-même temps. Une belle expérience, il est agréable de se faire chouchouter de la sorte.

Une fois la visite terminée, nous avons pu profiter du pont soleil à loisir, un vrai régal !

Bilan de notre expérience

Le bateau étant à quai, nous avons pu profiter pour découvrir l’envers du décor d’une journée débarquement/embarquement. La journée a beau être stressante, les membres d’équipage restent très patients et souriants. Visiter un bateau vide est fascinant, et provoque instantanément de grandes envies de voyage. Certains d’entre nous n’étaient pas très attirés par le format croisière (et oui, cela arrive parfois), mais une fois les pieds posés sur le bateau, ces derniers se sont laissés doucement convaincre. Oui, la croisière peut être effrayante sous certains aspects (nombres de personne à bord, peur de ne pas être indépendant, sentiment d’enfermement), mais ces préjugés ont été très vite démenties. Les lieux de vie sont aménagés vraiment de manière à ce que chacun, les âmes solitaires comme les plus sociables,  y trouve son compte.

De manière générale, nous vous invitons tous à participer à ces visites bateaux (gardez l’œil, nous en organisons souvent !!), ou encore mieux à partir en croisière, il en existe même des minis où l’on ne part que pour 3 à 4 jours. C’est réellement une expérience à avoir une fois dans une vie.

 



Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *